Accueil Au quotidien Actualités
 

NEWSLETTER JUILLET 2011

lundi 25 juillet 2011. - 3257 visites


Samedi 2 juillet : Ardennes Mega Trail

Récit d’Hervé GOMES :

"Deuxième édition d’une épreuve qui rencontre un vif succès, le 2 juilllet, avec un départ à 5h du matin dans la fraîcheur des Ardennes.420 participants, dont sept du JCE, 80kms et 4000 m de dénivelé.

Après nos retrouvailles sur le lieu de départ et d’accueil agréable, nous allons tous au pointage de nos puces avant de nous lancer dans le grand jeu.

Les premières difficultés nous allons les affronter tous ensemble ,puis le groupe va se scinder, je me retrouverai tantôt avec Johann COOPMANN, Claude Aubry ou Gégé SIECKER, tantôt seul, mais jamais bien loin des copains.

Les montées imposantes vont s’enchaîner : le Roc de la tour, les 4 fils Aymon, les bois du maquis des Mamises, la Longue Roche, et bien d’autres, nous faisant survoler une vallée de la Meuse et de la Semoy magnifique...Il faut passer par là pour la voir si belle !

6 ravitaillements en eau, autonomie totale pour la nourriture, c’est bien un retour aux sources du trail... Après le second ravitaillement (40 km), je tombe au pied de la côte de Madagascar avec Thierry LECOURT : elle est courte (400m) mais présente un dénivelé impressionnant ; à quatre pattes, on a l’impression de la monter debout ! Qu’importe, c’est à un train d’enfer que nous arriverons en haut. Peut-être même un peu trop vite parce que Thierry me laissera là et je ne le reverrai qu’à l’arrivée...

Gégé SIECKER revient sur moi au troisième ravito , je m’accroche derrière lui et l’on fera route ensemble jusqu’au quatrième ravito où je l’abandonne (regain de forme pour moi).

J’attaque la suite revigoré, toujours des montées : la côte de l’Hermitage, l’arborétum de Bogny, le col du Loup... Les descentes s’enchainent également (peu techniques), mais il faut faire quand même attention car les chemins sont étroits et les ravins profonds, mais un encadrement de course « au top » veille.

Je double des têtes connues qui sont dans le dur, mais je me fais passer par une féminine en pleine peau ! Je m’y accrocherais et cela va beaucoup m’aider

Au cinquième ravito, je verrai Fabrice MORALES car il y a une boucle à faire ; un petit « ça va » et il est reparti. Vérifications du contenu du sac pour moi aussi... J’attaque les vingt derniers km et ça n’en finit pas de grimper...Pas de nouvelles de Claude que je sais en délicatesse avec une cheville, mais je lui fais confiance.

Je pense que Yannick LEVERT,Johann COOPMANN, et Thierry LECOURT doivent approcher du but ; cela me motive et comme d’habitude je finis assez vite...

Passage le long de rochers énormes qu’il faut escalader ; « on n’a quand même plus vingt ans » comme le dit la chanson me fait remarquer l’une des spectatrices Passage par une échelle, encore quelques escalades et normalement la dernière grosse difficulté est passée. Après une descente technique, j’arrive au denier ravito, on me dit « il reste 8km et une grosse montée ». Qu’importe c’est la fin (qui me semblera bien longue quand même !)

Deux coureurs sont devant moi . Je les entends dire « on va bientôt traverser la Semoy ; comme de fait une corde est tendue à travers la rivière , on doit la franchir avec pour mot d’ordre « faîtes attention ! Ici,il y a du courant « .

L’arche est en vue, et le plaisir d’y être parvenu fera le reste : 12h26 (47ème au scrach, 4ème chez les vieux,à 1mn10 du 3ème . C’est rageant, mais c’est comme ça.

Johann en a fini en 11h 35 , bravo à lui, je suis sûr que s’il retrouve la motivation qui était la sienne il y a 2 ans, il fera beaucoup mieux Yannick, 11h57, super, mais il m’avouera lors de la corrida en avoir bavé sur les 25 derniers km ; lui aussi a mal aux jambes. Thierry, 11h59. Bravo Thierry, toujours aussi hargneux ! Fabrice, suite à une erreur de parcours, finira avec Gégé en 12h33. Bravo aussi à eux ! Claude en viendra à bout également, au courage, en 14h58 : les pieds "déglingués", mais la langue intacte...

Une belle journée, une belle épreuve, des bénévoles aux petits oignons et une superbe organisation : tous les ingrédients nécessaires sont réunis pour réussir et faire grandir une méga trail comme celle-ci."

Hervé Gomès

Johann COOPMANN - 240.4 ko

Johann COOPMANN

lundi 4 au samedi 9 juillet : L’ Etoile Savoyarde

L’étoile Savoyarde, c’est une course de 356 kms en 6 étapes, en "étoile" ou "marguerite" en moyenne montagne à MYANS (10km au sud de Chambery) dans le massif des Bauges et de la Chartreuse).

J’avais eu de trés bons échos de la 1ère édition en 2010 par mes amis de L’UTSJ. D’ ailleurs 8 finishers de 2010 étaient à nouveau inscrits cette année.

Limité à 25 coureurs pour des questions de logistique, nous serons 26 au départ et toutes les catégories d’âge également représentées : chez les hommes : 6 seniors, 5 vétérans 1, 5 vétérans 2, 5 vétérans 3 et 5 féminines !!! (le plus jeune 26ans jusqu’à 67ans).

Les départs et les arrivées ont lieu à la salle des fêtes de Myans où nous allons vivre 8 jours tous ensemble, coureurs, organisateurs et bénévoles, soit une cinquantaine de personnes (avec les invités du soir...). Nous avons tous partagé des moments intenses et inoubliables et de belles rencontres d’amitiés. 8 jours de bonne humeur, d’humilité et de sourires, je ne suis pas prêt d’oublier....je suis par contre prêt à recommencer.

Tout ce bonheur, nous le devons à Michel CODET , organisateur et cuisinier hors pair , de son épouse Martine, aux petits soins pour tous, au frère de Michel, Gilbert qui va gérer la course, chrono et balisages "nickel". (Gilbert sait de quoi, il parle, lui même organisateur du grand raid 73 et finisher 58ème/310 en 124h du TOR des GEANTS, course dans les alpes de 320kms et 24000m+) et une équipe de bénévoles trés performante !!!

Je n’étais pas trés rassuré avant le départ. Je ne supporte pas bien la chaleur et ma préparation, depuis début mars a été trés pertubée par une pubalgie qui m’a contraint à arrêter mon 1er 24h à 118km un mois auparavant. De plus, je n’avais quasi pas de kms sur macadam.

Par contre mes collègues de course ont pour la grande majorité, un palmarès méritant beaucoup de respect (6h, 12h, 24h, 100km, 48h, 6 jours, Ultra trace St Jacques (12j), Transgaule (18j), transeurope (64j), Spartathlon (246km) et ultras trails...sans oublier la fierté de partager le macadam avec Jean Jacques MOROS , un des meilleurs français (moins de 7h / 100km, 2ème au Spartathlon 25h / 246km , 1er à la Nove Colli 18h / 204km.....

Mais des perfs, personne n’en parle,..on s’en fout.. notre motivation, c’est la joie de partager, de courir et de finir l’épreuve ensemble.

1ère Etape : 54km / 674m+ BARRAUX-SAINT BALDOPH

Départ 7h (tous le jours, après le pain frais à 6h et les confitures maison de Martine). Grand soleil, la température monte à 22/25° et le ciel se voile en fin de matinée. Cette étape va être courue à une bonne allure pour tous, avec ambiance et sourires.

Je pars avec Robert BERTIN ( nous avions fait plusieurs étapes ensemble l’année passée à l’UTSJ). Plats et côtes s’enchaînent régulièrement. Nous en profitons pour ne pas perdre trop de temps, sans nous mettre dans le rouge, compte tenu de la grosse étape du lendemain. J’oublie de remplir ma gourde au dernier ravito : résultat : mal aux mollets et début de crampes en fin de parcours dans les derniers kms. (6ème en 5h 20’).

2ème Etape : 68km / 1467m+ (LES BAUGES)

La plus dure pour moi. La température va grimper vite avec 29/30° en retour dans la vallée, mais les paysages sont magnifiques. Montée quasi permanente jusqu’au col des prés : 1142m à 20km soit 800m+ de dénivelé. Je cours en permanence, la descente avec Robert se déroule sans problème avant le second col de la journée , celui de Plaimpalais 1174m à 47km. Nous marchons beaucoup, la pente est raide, le soleil tape et il reste 21 km dont 13km de descente avec des % importants....ne pas s’emballer !! Au retour dans la banlieue de Chambery, je suis "plombé", c’est trop chaud pour moi, les jambes sont lourdes, je vais marcher quasi les 7 derniers km. J’ai du mal à récupérer le soir, avec quelques problèmes intestinaux. Heureusement la piscine (gratuite) de notre GO Michel va refroidir les organismes. (7ème en 7h 52’)

Cyril KLEIN arrête à cette seconde étape, pas prêt physiquement ni dans la tête. Il nous accompagnera et nous encouragera en vélo les jours suivants.

3ème Etape : 59km / 653m+ (LAC DE SAINTE HELENE-COCHETTE)

Il a fait chaud toute la nuit, l’estomac n’est pas trés en forme et je ne vais pas manger beaucoup sur les ravitos. L’étape est longue avec beaucoup moins de dénivellé. Un seul col, celui de la Rochette à 587m . En milieu d’étape, le releveur droit me fait beaucoup souffrir,( les 13kms de descente d’hier y sont certainement pour quelque chose) je vais nettement réduire l’allure. Je termine nettement moins éprouvé qu’hier. (10ème en 6h 59’)

Devant Jean-Jacques MOROS et notre championne Allemande Carmen HILDEBRAND font le show !! Les jeunes VH1 Eric MARTIN, Alain DAVID et Laurent BRUEYRE mettent également le turbo. Robert BERTIN trés, trés régulier termine 6ème .....comme tous les jours.

4ème Etape : 58km 1327m+ (PAS DE LA FOSSE - MAROCAZ)

Etape dure , 2 cols, dont le plus raide, celui du Granier.

Le début de journée est déjà chaud . (16° à 7h) J’ai eu du mal à dormir ...chaleur et couscous bien arrosé de la veille...mais l’appétit est revenu. J’ alterne marche et course dans le 1er col suivant les pentes jusqu’à 12%. Nous n’allons pas en haut, mais jusqu’au tunnel du pas de la fosse (883m).

la descente va être trés dure pour moi, les releveurs me font trés mal, j’ avance presque moins vite que dans les montées !!! Elle est pourtant belle, cette descente avec le lac du Bourget au loin, je prend des photos et oublie les douleurs. Après la traversée de la plaine, remontée parfois ombragée vers le col du Marocaz (958m).

Tout se passe bien.....avant 7km de descente...au ralenti.... Retour dans la plaine avec un petit vent chaud mais agréable. Côté chaleur, j’ai mieux supporté que la veille ...mais j’étais nettement moins vite . (12ème en 7h 16’)

Après l’abandon d’Hans LACHMANN la veille, c’est Roger WARENGHEN qui préfère arrêter suite à une infection au pouce (du pied). Tous les 2 nous suivront jusqu’à la fin.

Guilhen DUBOURDIEU a fait une grosse étape 1/2h derrière Jean-Jacques.

Tout le monde est largement au dessus du Cut-off (entre 5 et 5.5km/h suivant les étapes), c’est bien agréable, de passer le reste de l’après midi tous ensemble.

Pour moi, à l’arrivée, c’est "glace" pendant 20’ et la nuit c’est "plantain" sur la douleur (plante antiinflammatoire naturel que l’on trouve partout...)

5ème Etape : 62km 1397m+ (PETITE CHARTREUSE)

Pour moi, la plus belle étape. le temps est un peu plus frais, suite à la pluie de la nuit. A nouveau du dénivellé avec la montée du col du Granier (1130m) : 13km de montée avec des % trés importants. Les montées ça va toujours, ensuite c’est 5 km de descente dans la vallée d’Entremont, puis 5km de montée jusqu’au col de la Cluse (1169m), à nouveau 5 km de descente avant une remontée de 5km au col de Egaux (958m).

Direction Chambéry sur des routes en balcon, superbes, et descente sur CHAMBERY. Difficile descente pour moi, je vais comme la veille me faire doubler par d’autres fondus du macadam. Je reste avec Bernard CHEVILLON qui a un souci avec son genou (reste des 6 jours d’Antibes ??). Nous traversons le centre ville de Chambéry, dans les voitures, sans aucun problème de balisage...chapeau Gilbert...retour vers MYANS sous la chaleur par la voie verte et piste cyclable. (14ème en 7h 51’)

J’ai quand même bien galèré toute la journée, mais aussi bien profité des paysages et pris pas mal de photos...j’en oublie un peu les douleurs ou.... on s’y habitue !!! Maurice CHENAIS en profite pour me "chiper" la 1ère symbolique place de 1er VH3 pour 8’

6ème Etape : 54km 656m+ (PONTCHARRA-CHAPELLE BLANCHE)

La petite dernière , chacun va se "lâcher" avec ses moyens, ses petits bobos et sa trés grande joie.

Avec les conseils des spécialistes d’Ultra, je me suis strappé...ça va beaucoup mieux, même si ce n’est pas encore ça dans les descentes. Je vais courir toutes les côtes, du coup je tiens une moyenne honorable. La fin de course est trés chaude ...mais c’est la fin. .... (8ème en 5h 51’)

"la sueur coule à flot sur la ligne d’arrivée, et les larmes. L’Ultra, c’est un sport collectif quoiqu’on en dise...."

Je reprends une place au général 9ème en 41h11’’ devant Maurice CHENAIS qui la perd malheureusement sur une grosse erreur de parcours. Mais il termine avec le sourire ..."A l’étoile Savoyarde, il ne font pas payer les kilomètres supplémentaires, alors , je me fais plaisir !"

Remise des prix trés conviviale. Nous sommes tous vainqueurs à l’applaudimètre....la fête se termine , apéritif, barbecue, longue soirée avec amis, famille, municipalité.....

Merci à toute la famille CODET et sa super équipe de bénévoles, ainsi qu’aux accompagnateurs, pour cette belle semaine de sport et de camaraderie.

plus de 200 Photos : photothèque / 2011 / Etoile Savoyarde

Michel et Martine CODET, les organisateurs - 145.2 ko

Michel et Martine CODET, les organisateurs

Le programme - 199.4 ko

Le programme

Nos 5 féminines au top  - 159.2 ko

Nos 5 féminines au top

fin prêts pour la 1ère étape - 167.2 ko

fin prêts pour la 1ère étape

C’est parti ! - 159.3 ko

C’est parti !

Ravitos....il y a le choix - 190.2 ko

Ravitos....il y a le choix

Marquage au sol - 231.5 ko

Marquage au sol

Le granier, souvent notre point de repère - 160.6 ko

Le granier, souvent notre point de repère

Notre dame de MYANS.....veille sur nous... - 140.1 ko

Notre dame de MYANS.....veille sur nous...

Un peu de tourisme pour nos bénévoles - 199.7 ko

Un peu de tourisme pour nos bénévoles

Gilbert CODET, notre baliseur (au fond sa monture !!) - 182 ko

Gilbert CODET, notre baliseur (au fond sa monture !!)

Four à pain toujours en service - 167.3 ko

Four à pain toujours en service

Montée du col au petit matin - 186.4 ko

Montée du col au petit matin

L’ Isère - 125 ko

L’ Isère

Repas du soir - 192.2 ko

Repas du soir

Ce soir c’est couscous maison, Michel et Jean-Louis cuisineront

Ce soir c’est couscous maison, Michel et Jean-Louis cuisineront "maison et produits du jardin " toute la semaine....chapeau !

Les nuits ont été trés chaudes, trop pour Carmen ! - 188.7 ko

Les nuits ont été trés chaudes, trop pour Carmen !

Blanc de Savoie à l’apéro !! - 188.9 ko

Blanc de Savoie à l’apéro !!

Préparation matinale des

Préparation matinale des "releveurs"

Montée vers le Granier après la pluie de la nuit  - 160.9 ko

Montée vers le Granier après la pluie de la nuit

Après 7km de montée - 200.9 ko

Après 7km de montée

Tous les supports sont bons pour Gilbert - 157.9 ko

Tous les supports sont bons pour Gilbert

3 kms de chemin sur 356 kms - 173.6 ko

3 kms de chemin sur 356 kms

Traversée de CHAMBERY - 166.1 ko

Traversée de CHAMBERY

Toujours la bonne ambiance sur les ravitos - 216.3 ko

Toujours la bonne ambiance sur les ravitos

Soins naturels ...au plantain - 162.8 ko

Soins naturels ...au plantain

A tout à l’heure les filles....et

A tout à l’heure les filles....et "astuce"

356kms aussi pour Céline , accompagnant Manu - 199 ko

356kms aussi pour Céline , accompagnant Manu

Dernier ravito de la semaine....au pastis !! - 168.4 ko

Dernier ravito de la semaine....au pastis !!

Classement final,...mais nous avons tous gagné - 264.6 ko

Classement final,...mais nous avons tous gagné

Ca sent la fin... - 183.6 ko

Ca sent la fin...

Que du bonheur ! - 181.6 ko

Que du bonheur !

Carmen HILDEBRAND 3ème et 1ère féminine - 144.8 ko

Carmen HILDEBRAND 3ème et 1ère féminine

Eric MARTIN second - 195.5 ko

Eric MARTIN second

Jean-Jacques MOROS, le grand vainqueur - 160 ko

Jean-Jacques MOROS, le grand vainqueur

Les coureurs UMF (Ultra Marathon France) - 164.2 ko

Les coureurs UMF (Ultra Marathon France)

Début de soirée ..... - 198.1 ko

Début de soirée .....

36 ans pour Manu DACUNHA - 179.1 ko

36 ans pour Manu DACUNHA

Et 40 pour Eric MARTIN - 186.4 ko

Et 40 pour Eric MARTIN

Dimanche 10 juillet : le Trail des tordus

"Quelle belle édition 2011 ! Super sensation et parcours superbe avec beaucoup de bois comme je les aime ! Malgré une erreur de parcours (j’ai loupé une balise et ça m’a valu 4,800 km de plus !!!) je termine en 2h21(26,800 km à mon GPS au lieu des 22) avec le sourire et en pleine forme. Je n’ai pas eu mon coup de pompe habituel vers le 16/17éme Km. Vraiment c’est un trail que je conseille. Vivement l’année prochaine et cette fois sans erreur de parcours !" Cédric BOURGEOIS

Les organisateurs ont bien rectifié le tir, après les problèmes de balisage de l’année passée.

Suppression du 60kms : trop peu de monde.

Par contre beau succès pour le 22km avec 330 arrivants. Les distances entre 15 et 30kms en trail ont pris le pas sur les semi marathons dans la région et de nombreux "routards" s’y éclatent.

Les coureurs du JCEC habitués aux trails et courses nature étaient en nombre :16 coureurs dont 4 sur le 46km. Des 7 coureurs qui avaient l’Ardenne Méga Trail de la semaine passée (80km 4000m+) , seul Yannick LEVERT "remettais le couvert" sur le 22km.

22km 520m+ 330 arrivants

41ème Paulo DE MAGALHAES 1h 49’ 31’’ 64 Yannick LEVERT 1h 56’ 05’’ 111 Philippe POMPON 2h 05’ 48’’ 171 Christian LHOTTE 2h 15’ 40’’ 172 Bruno ALEXANDRE 2h 15’ 43’’ 190 Daniel MENGUAL 2h 18’ 11’’ 211 Christine HOSTOMME 2h 21’ 52’’ 1ère VF3 222 Cédric BOURGEOIS 2h 22’ 31’’ 236 Catherine TINGRY 2h 25’ 00’’ 261 Thierry GADAL 2h 30’ 54’’ 263 Jean THIEBAULT 2h 31’ 24’’ 1er VH4 305 Martine POMPON 2h 45’ 09’’

46km 1150m+ 50 arrivants

6ème Jean Fabrice TOULCANON 3h 54’ 20’’ 3ème SEH 17 Thierry PIERRON 4h 29’ 30’’ 1er VH2 25 Gérard MAFFRE 4h 52’ 03’’ 48 Bertrand ROBINET 6h 01’ 08’’

bertrand ROBINET et Gégé MAFFRE au départ - 205.3 ko

bertrand ROBINET et Gégé MAFFRE au départ

Yannick LEVERT - 82.2 ko

Yannick LEVERT

Paulo DE MAGALHAES sous le moulin de Verzenay - 140.6 ko

Paulo DE MAGALHAES sous le moulin de Verzenay

Thierry PIERRON 1er VH2 - 128.5 ko

Thierry PIERRON 1er VH2

Juillet 2011, peu importe le jour, c’est les vacances : Ma sortie OFF en Espagne Christian VELLY

Petite sortie OFF en solo .durée : 6h - 177.3 ko

Petite sortie OFF en solo .durée : 6h
Température entre 26° au départ et 35° à l’ arrivée. lIEU : ESPAGNE Départ 8h du mat et déjà 26°

15’ en bordure de mer, la seule partie plate du parcours - 138.3 ko

15’ en bordure de mer, la seule partie plate du parcours

Début des hostilités...un faux plat d’environ 30’ - 147.3 ko

Début des hostilités...un faux plat d’environ 30’

1ère étape, une chapelle. - 155.1 ko

1ère étape, une chapelle.

Oups !!! une mauvaise rencontre !!! - 166.2 ko

Oups !!! une mauvaise rencontre !!!

Ouf !! une rencontre sympa !!! - 203.9 ko

Ouf !! une rencontre sympa !!!

La pente se durcit - 127.1 ko

La pente se durcit

C’est raide - 192.5 ko

C’est raide

C’est technique - 239.2 ko

C’est technique

C’est trés raide !!!  C’est trés technique !!! - 222.5 ko

C’est trés raide !!! C’est trés technique !!!

C’est beau, c’est dur, c’est minéral...c’est le pied - 165 ko

C’est beau, c’est dur, c’est minéral...c’est le pied

Mon objectif avant le retour, un village abandonné : CASTELLO - 154.2 ko

Mon objectif avant le retour, un village abandonné : CASTELLO

Petit casse croutte et retour - 149.6 ko

Petit casse croutte et retour

Je suis parti avec 3 litres de boisson, mais je serais un peu court. - 199.8 ko

Je suis parti avec 3 litres de boisson, mais je serais un peu court.

Je remonte tout ce que j’ai descendu, je descend tout ce que j’ai monté..... - 162.6 ko

Je remonte tout ce que j’ai descendu, je descend tout ce que j’ai monté.....

Les 5 derniers kms sont difficiles à cause de la chaleur et de la déshydratation. ...mais je me suis bien régalé !! - 109.3 ko

Les 5 derniers kms sont difficiles à cause de la chaleur et de la déshydratation. ...mais je me suis bien régalé !!

mercredi 13 juillet : 25ème Corrida de CHOUILLY

Un bon cru. Tout s’est bien passé, grâce à tous les bénévoles du Club présents ainsi qu’à nos sympathisants fidèles. Seule la météo était un peu fraîche, ce qui n’a pas permis à la buvette de "tourner" à 100%.

Côté participation à la course, c’est + 30 en 2ans, mais à Chouilly, suivant le jour de la semaine, ça varie souvent (suivant les départs de pont , week-end ou vacances...)

Par contre le plateau masculin était trés relevé, et nous avons vu de belles "bagarres" dans les 15 premiers (du 2ème au 15ème en 2’). Florent PAROLI réalisant une belle course prenant la tête dés le début pour finir 1’ devant Pascal FETIZON.

Commentaires de Florent :

"La corrida de Chouilly est souvent pour moi la dernière course de ma première partie de saison, avant une coupure estivale de 2 semaines sans course à pieds.

C’est aussi ma dernière course avant une pause d’1,5 mois en matière de compétitions qui doit tenir jusqu’en septembre 2011 (semi marathon de Tinqueux). Je souhaitais donc finir ma première partie de saison sur une bonne note, pas forcément la victoire mais une bonne course.

Bonnes surprises au départ : la densité du plateau (Damien VIERDET, Pascal FETIZON, Kevin BERRIOT, Claude ZUZINO, et Laurent RICHARD - vainqueur du trail des Tordus 22km) et le nombre de coureurs au départ (200 environ), le tout avec une météo idéale !

Je me sens bien dès le départ et je prends tout de suite la course à mon compte, sans partir trop vite, personne ne vient devant, imprimer un autre rythme, notamment dans la côte de l’église, c’est bon signe ! Au premier passage sur la ligne, j’ai fais un écart de 30 mètres. Au deuxième tour, je force l’allure pour me mettre à l’abri d’un retour de mes adversaires, sans me mettre dans le rouge. Au deuxième passage, le trou est fait, il me reste à gérer la deuxième moitié de course, le 3ème tour étant le plus dur à gérer car il faut poursuivre l’effort sans se faire trop mal. Je force dans les côtes, je me décontracte dans les descentes. Au final, je gagne en 37’39", c’est mon meilleur chrono à Chouilly. Merci à tous les encouragements !! même si je ne leur réponds pas en course (je reste concentré !), ils me font toujours du bien ! Bonnes vacances à tous. Sportivement, Florent"

Résultats et photos dans article "Résultats Corrida de chouilly" et photothèque

Jeudi 14 juillet : Coupe de l’Aisne de la montagne AMBLENY (02)

96 arrivants sur ce 9km : 82ème en 45’ 47’’et 1ère VF3 pour Chantal HATON

Dimanche 17 juillet : trail des crêtes de l’eau noire PESCHES (Belgique)

La région de Couvin est riche en courses. Jean-Paul GOBEAUX régional de l’étape s’aligne sur le 30km et termine 84ème sur 120 en 3h 34’ (2ème VH3)

...Il connait bien le parcours...il a ouvert le chemin !! - 221.1 ko

...Il connait bien le parcours...il a ouvert le chemin !!

Samedi 23 juillet : Jogging des douaniers LA MACQUENOISE

Le village servit de décor au film Rien à déclarer de Dany Boon en 2010, notamment le site de la douane. Dans le film, le village est rebaptisé « Courquain ».

Jean-Paul GOBEAUX s’est rendu à la célébre douane pour 15.6km : 79ème sur 117 en 1h 22’ 14’’ et 2ème VH3

"Rien à déclarer"...je fonce !!

Dimanche 24 juillet : Marjevols - Mende

Marjevols - Mende, 22,4 km, avec ses côtes et ses descentes, c’est comme Sedan Charleville ou Auray Vannes ou Marseille Cassis ou encore les 20 kms de Maroilles...Toutes ces "grandes" classiques, quand on y participe, ça laisse beaucoup de souvenirs.

39ème édition, 153 participants en 1973 et 3178 arrivants cette année (sans compter les centaines de marcheurs). Avec un nombre trés important d’étrangers, surtout africains et pays de l’est. Peut-être que les plus de 65000€ de prime (dont 4000 au 1er ) y sont pour quelque chose !!

Chantal HATON et Franck PLANCON ont vécu la course cette année.

410ème place pour Franck en 1h 46’ et 2498ème place pour Chantal en 2h 28’.


Répondre à cet article

Forum de l'article